Qui suis-je?

Ce “Qui suis-je” pourrait s’appeler aussi “Petit Rétro-Journal Lapidaire des Tournants de ma Vie” :

Septembre 2021

Démarrage de la Formation d’Herboriste à l’Ecole Lyonnaise des Plantes Médicinales, à distance depuis Nagoya pur la première année.

Mars 2021

Démarrage d’une retraite spirituelle et introspective de 3 mois sur le thème de l’Amour (de soi et des autres), accompagnée par Marie Roberge et Robert Hamel depuis le Québec 😉 Une démarche personnelle et intime , mais aussi un investissement professionnel, en tant qu’accompagnante vers le mieux-être d’autres êtres wHoUma(i)n(s) 🙂

Janvier 2021

Démarrage de la Formation Blogueur Pro avec Olivier Roland, web-entrepreneur star de la toile Francophone. Un régal de mains dans la cambouis de création d’entreprise sur la WorldWideWeb 🙂

2021

1 an plus tard… Après des heures de pratique quotidienne, je parviens à trouver mon rythme, mon aisance, mes énergies, lors des soins Kobido® que je prodigue de plus en plus souvent sur mes modèles. Je débute le niveau 3, considéré encore comme un niveau débutant (méfiez-vous donc des praticiens qui ont été formé au soit-disant Kobido un week-end – le Kobido® authentique nécessite, pour être maîtrisé, des années de pratique assez exclusives!) et me régale… et régale ma communauté de modèles volontaires, qui sont de plus en plus demandeuses!

2020

Nagoya. Japon. Pour 3 ans. Le moment est venu. Je contacte le Maître Shogo Mochizuki pour en savoir plus sur l’Art du Kobido® (découvert de façon inauthentique en France). Après bref échange, il me propose de travailler avec lui pour traduire sa formation en français. En échange, il m’offre mon apprentissage à ses côtés. J’accepte.

2019

Naissance de mon fils, 2 ans et demi après sa grande sœur. Il souffre de problématiques intestinales sévères, liées entre autres à une intolérance totale aux Protéines de Lait de Vache (PLV). Départ en expatriation au Japon, rêve de mon conjoint. Belle parenthèse salutaire pour penser à ma reconversion.

2015 – 2020

Premières années de carrière : dès ma première semaine de travail, je pressens que celui-ci pourra m’apporter stimulation intellectuelle, réseau de sociabilité intéressant… mais que “je joue” à travailler : je ne suis pas moi ; je joue un rôle intéressant. L’entrepreneuriat, dont l’image me provient d’un père fondamentalement entrepreneur dans l’âme, me titille.

2010-2015

C’est le temps des études supérieures, choisies pour l’esprit d’ouverture qu’elles représentent, en sciences politique. Je deviens finalement urbaniste. Déjà un peu déçue de la vie politique que j’ai pu apercevoir sur les bancs de Sciences Po. Mais exaltée par les rencontres fondatrices faites pendant mes années étudiantes. De la rencontre de la sororité avec l’équipe de Rugby féminine de Sciences Po Paris, les Birds. Ce que je décide de faire dans ma vie professionnelle : avoir un impact positif sur les gens. Pas facile en Sciences Politique de travailler pour des “individus”. En travaillant sur leur cadre de vie, par l’aménagement des territoires, j’espère apporter ma pierre à l’édifice.

2007-2010

Mes années de Lycée se déroulent dans une section internationale. J’y fais des rencontres cosmopolites et très marquantes. Un terreau fertile pour mon épanouissement de grande ado.

1999 – 2009

Je pratique le chant pendant une décennie, à la petite école de musique de ma ville de banlieue grenobloise, puis au conservatoire. La musique a toujours eu un effet bénéfique sur mes émotions et ma vie. Je chante, et apprend à transmettre les messages mélodieux d’autres personnes. Je suis mauvaise en improvisation.

En parallèle, je pratique l’athlétisme. J’aime le saut à la perche et le demi-fond. J’apprends à gérer les efforts d’endurance. La pratique des sports de montagne ne me quitte pas.

1992 – 1999

Enfance heureuse entre Grenoble et Montvalezan, village de Haute-Tarentaise dont 1/4 de moi provient depuis la Nuit des Temps. J’aime la Montagne, notre potager, les randonnées en Vanoise pratiquées précocement. Je suis fascinée par le monde féminin : les séances où j’ai l’honneur timide d’accompagner ma mère chez l’esthéticienne, les parfums, les bijoux…

Un jour en septembre 1991

Alors qu’on va découvrir dans quelques jours Ötzi l’homme momifié dans un glacier italien, que l’Arménie est en passe d’être reconnue autonome par le gouvernement soviétique, que les deux Corées adhérent aux Nations unies et signent des accords en matière d’armement nucléaire et de réconciliation… Virginie Myriam, alias la Fondatrice de wHoUman, est conçue par ses parents.

Pratique studieuse de Kobido® sur mannequin dans mon salon en bazar 😉

Avec wHoUmanité,

Doux baisers de Nagoya

Virginie

Si tu as aimé cet article, tu peux le partager. Merci à toi :)
  •  
  •  
  •  
  •